Association des Chathuttes
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


 
PortailAccueilGalerieDernières imagesAdoptionsS'enregistrerConnexionContactez nous...
Le Deal du moment : -61%
SEB Yaourtière multifonction : ...
Voir le deal
39.49 €

 

 Adieu GARFIELD

Aller en bas 
AuteurMessage
EBERTZHEIM
Parrainage
Parrainage
EBERTZHEIM


Féminin
Nombre de messages : 80
Age : 51
Localisation : AMIENS

Adieu GARFIELD Empty
MessageSujet: Adieu GARFIELD   Adieu GARFIELD EmptyMar 8 Jan - 15:59

url=https://servimg.com/view/16140807/72]Adieu GARFIELD 20171210[/url]

GARFIELD
1/05/2006 – 24/12/2018

Garfield, mon amour de chat,
Il est difficile pour moi aujourd’hui de t’écrire un hommage car je ne veux pas croire que tu m’as quittée pour rejoindre le paradis des chats. Pour moi, il s’agit d’un cauchemar et je vais me réveiller, tu vas être là près de moi comme tu l’as toujours été depuis 12 ans maintenant. Tes jolis yeux doux vont me regarder, tu vas monter sur la table, mettre ton front contre le mien pour me saluer, je vais te caresser et nous allons déjeuner ensemble comme d’habitude. Mais non, tes jolis yeux se sont fermés à jamais et je n’arrive pas à l’accepter. C’est trop dur pour moi de vivre sans toi, je t’aimais tellement, tu étais mon meilleur ami, il suffisait qu’on se regarde tous les deux pour qu’on se comprenne. Entre nous, c’était spécial, fusionnel...
Tu étais mon chat chien à qui je jetais un jouet et qui me le ramenait. Tu étais mon chat humain qui savait me consoler quand j’étais triste, qui séchait mes larmes à coup de langue. Tu te mettais en haut du canapé et tu me caressais les cheveux avec ta patte, tu me léchais le visage de ta langue râpeuse, cela me montrait ton affection pour moi. Aujourd’hui, tu n’es plus là pour sécher mes larmes car mes larmes coulent pour toi.
Je vous ai pratiquement vu naître toi, ton frère et ta sœur dans les jardins ouvriers, tu étais si petit et chétif par rapport à ton frère Balou que nous avons cru, au départ, que tu étais une femelle et je t’avais appelé Misère. Il te manquait ton bout de queue et ton museau était un peu court, c’est ce qui faisait ton charme et ta différence. Tu adorais jouer lasers, jouets en peluche, ficelle, canne à pêche et même courir après Rani qui n’appréciait pas beaucoup au début.
Tu étais toujours derrière moi et dès que tu pouvais, tu te blottissais contre moi et près de Nini.
Un jour, tu es arrivé à la maison  et je t’ai vu faire des bonds au plafond pour t’enfuir par le puits de lumière, tu avais six mois, ce ne devait pas être toi mais ton frère, les circonstances en ont décidé autrement pour notre plus grand bonheur, je ne l’ai jamais regretté et de plus, ton frère Balou est venu nous rejoindre deux ans après et c’était magique, vous vous êtes reconnus tout de suite…
Du moment où je t’ai récupéré sous les tuyaux de ma salle de bain où tu avais fini par te réfugier, le moment où je t’ai parlé en te rassurant et où tu m’as répondu en miaulant, tu es devenu mon plus grand ami, mon meilleur ami, toujours blotti contre moi et me faisant toujours confiance, tu étais un vrai bébé. Combien de fois, je me suis endormie avec toi à mes côtés et je me suis réveillée avec toi blotti dans mes bras.

Tu étais mon chat chien à qui je jetais un jouet et qui me le ramenait. Tu étais mon chat humain qui savait me consoler quand j’étais triste, qui séchait mes larmes à coup de langue. Tu te mettais en haut du canapé et tu me caressais les cheveux avec ta patte, tu me léchais le visage de ta langue râpeuse, cela me montrait ton affection pour moi. Aujourd’hui, tu n’es plus là pour sécher mes larmes car mes larmes coulent pour toi.
Je vous ai pratiquement vu naître toi, ton frère et ta sœur dans les jardins ouvriers, tu étais si petit et chétif par rapport à ton frère Balou que nous avons cru, au départ, que tu étais une femelle et je t’avais appelé Misère. Il te manquait ton bout de queue et ton museau était un peu court, c’est ce qui faisait ton charme et ta différence. Tu adorais jouer : lasers, jouets en peluche, ficelle, canne à pêche et même courir après Rani qui n’appréciait pas beaucoup au début.
Tu étais toujours derrière moi et dès que tu pouvais, tu te blottissais contre moi et près de Nini.
Tu as vu partir tout le monde Nini, Balou ton frère, Freepoem ta petite infirmière, ta copine, tous partis trop tôt comme toi et dernièrement Titi mon chien.
Tu avais utilisé pas mal de tes vies. A 7 ans, tu avais failli mourir à cause de crises d’épilepsie inexpliquées apparues brusquement et dont ni nous, ni les vétérinaires n’arrivaient à te sortir. Les vétérinaires pensaient alors à une tumeur au cerveau mais après un scanner qui nous a valu une épopée à Villeneuve d’Ascq, tu n’avais rien au cerveau, alors on s’est battu avec toi et bien que tu continuais à avoir des crises malgré le traitement, tu as vécu. Tu prenais tes cachets matin et soir sans problème, tu étais vraiment un amour de chat. Tu as toujours été là pour moi dans les moments difficiles alors j’ai essayé d’en faire autant pour toi, j’espère y avoir réussi et avoir pris les bonnes décisions. L’année d’après tu as failli mourir d’une fibrose pulmonaire et là encore tu t’en es sorti avec un médicament de plus à prendre tous les jours et tu prenais tes cachets sans te plaindre jamais.
Mais ce 24 décembre 2018, ce que m’a annoncé le vétérinaire était un mal que tu ne pouvais pas vaincre, un cancer digestif, tu ne pouvais pas le vaincre, il t’avait déjà affaibli, tu ne mangeais presque plus, tu avais du mal à aller aux toilettes et je voyais dans tes yeux que tu souffrais, tu étais triste quand tu me regardais alors j’ai pris la décision de te laisser partir, cela a été la décision la plus difficile à prendre en cette veille de Noël mais je ne voulais pas te voir souffrir, tu me faisais confiance, j’espère avoir pris la bonne décision pour toi…
Aujourd’hui, je te pleure, tu es parti rejoindre Nini, Balou, Freepoem, mais également Titi mon chien, le 2ème Muppet qui est parti juste 15 jours avant toi. Pimpin, le lapin t'a rejoint brusquement le jour de ton incinération le 4 janvier 2018, nous sommes sous le choc... url=https://servimg.com/view/16140807/74]Adieu GARFIELD Photom12[/url]
rl=https://servimg.com/view/16140807/75]Adieu GARFIELD 303_510[/url]
Ce n’est pas un vide que tu laisses dans mon cœur et ma vie, c’est un gouffre, tu me manques énormément, j’aurai voulu te garder un peu plus longtemps mais j’ai bien vu que tu souffrais, tu avais beaucoup maigri en quelques jours, quand j’ai su qu’il n’y avait aucun espoir de guérison, que tu souffrais, j’ai décidé de ne pas m’acharner, tu avais déjà assez souffert alors je t’ai dit au revoir, après une dernière nuit passée dans mes bras. Aujourd'hui, tu me manques tellement que le doute est là et je me demande si je n'aurai pas dû essayer de te garder plus longtemps en augmentant la dose de médicaments ou en tentant l'opération...
Adieu GARFIELD Photom13
Au revoir mon Garfield, Fifield,
Merci pour toutes ces années merveilleuses, ces années de bonheur que tu m’as apportées
Merci pour m’avoir permis de te connaître et pour m’avoir permis de partager 12 ans de ta vie.
Je ne t’oublierai jamais mon bébé, mon cœur.
Céline, ton amie
Revenir en haut Aller en bas
EBERTZHEIM
Parrainage
Parrainage
EBERTZHEIM


Féminin
Nombre de messages : 80
Age : 51
Localisation : AMIENS

Adieu GARFIELD Empty
MessageSujet: Re: Adieu GARFIELD   Adieu GARFIELD EmptyMar 8 Jan - 16:29

EBERTZHEIM a écrit:
url=https://servimg.com/view/16140807/72]Adieu GARFIELD 20171210[/url]

GARFIELD
1/05/2006 – 24/12/2018

Garfield, mon amour de chat,
Il est difficile pour moi aujourd’hui de t’écrire un hommage car je ne veux pas croire que tu m’as quittée pour rejoindre le paradis des chats. Pour moi, il s’agit d’un cauchemar et je vais me réveiller, tu vas être là près de moi comme tu l’as toujours été depuis 12 ans maintenant. Tes jolis yeux doux vont me regarder, tu vas monter sur la table, mettre ton front contre le mien pour me saluer, je vais te caresser et nous allons déjeuner ensemble comme d’habitude. Mais non, tes jolis yeux se sont fermés à jamais et je n’arrive pas à l’accepter. C’est trop dur pour moi de vivre sans toi, je t’aimais tellement, tu étais mon meilleur ami, il suffisait qu’on se regarde tous les deux pour qu’on se comprenne. Entre nous, c’était spécial, fusionnel...
Tu étais mon chat chien à qui je jetais un jouet et qui me le ramenait. Tu étais mon chat humain qui savait me consoler quand j’étais triste, qui séchait mes larmes à coup de langue. Tu te mettais en haut du canapé et tu me caressais les cheveux avec ta patte, tu me léchais le visage de ta langue râpeuse, cela me montrait ton affection pour moi. Aujourd’hui, tu n’es plus là pour sécher mes larmes car mes larmes coulent pour toi.
Je vous ai pratiquement vu naître toi, ton frère et ta sœur dans les jardins ouvriers, tu étais si petit et chétif par rapport à ton frère Balou que nous avons cru, au départ, que tu étais une femelle et je t’avais appelé Misère. Il te manquait ton bout de queue et ton museau était un peu court, c’est ce qui faisait ton charme et ta différence. Tu adorais jouer lasers, jouets en peluche, ficelle, canne à pêche et même courir après Rani qui n’appréciait pas beaucoup au début.
Tu étais toujours derrière moi et dès que tu pouvais, tu te blottissais contre moi et près de Nini.
Un jour, tu es arrivé à la maison  et je t’ai vu faire des bonds au plafond pour t’enfuir par le puits de lumière, tu avais six mois, ce ne devait pas être toi mais ton frère, les circonstances en ont décidé autrement pour notre plus grand bonheur, je ne l’ai jamais regretté et de plus, ton frère Balou est venu nous rejoindre deux ans après et c’était magique, vous vous êtes reconnus tout de suite…
Du moment où je t’ai récupéré sous les tuyaux de ma salle de bain où tu avais fini par te réfugier, le moment où je t’ai parlé en te rassurant et où tu m’as répondu en miaulant, tu es devenu mon plus grand ami, mon meilleur ami, toujours blotti contre moi et me faisant toujours confiance, tu étais un vrai bébé. Combien de fois, je me suis endormie avec toi à mes côtés et je me suis réveillée avec toi blotti dans mes bras.
Tu as vu partir tout le monde Nini, Balou ton frère, Freepoem ta petite infirmière, ta copine, tous partis trop tôt comme toi et dernièrement Titi mon chien.
Tu avais utilisé pas mal de tes vies. A 7 ans, tu avais failli mourir à cause de crises d’épilepsie inexpliquées apparues brusquement et dont ni nous, ni les vétérinaires n’arrivaient à te sortir. Les vétérinaires pensaient alors à une tumeur au cerveau mais après un scanner qui nous a valu une épopée à Villeneuve d’Ascq, tu n’avais rien au cerveau, alors on s’est battu avec toi et bien que tu continuais à avoir des crises malgré le traitement, tu as vécu. Tu prenais tes cachets matin et soir sans problème, tu étais vraiment un amour de chat. Tu as toujours été là pour moi dans les moments difficiles alors j’ai essayé d’en faire autant pour toi, j’espère y avoir réussi et avoir pris les bonnes décisions. L’année d’après tu as failli mourir d’une fibrose pulmonaire et là encore tu t’en es sorti avec un médicament de plus à prendre tous les jours et tu prenais tes cachets sans te plaindre jamais.
Mais ce 24 décembre 2018, ce que m’a annoncé le vétérinaire était un mal que tu ne pouvais pas vaincre, un cancer digestif, tu ne pouvais pas le vaincre, il t’avait déjà affaibli, tu ne mangeais presque plus, tu avais du mal à aller aux toilettes et je voyais dans tes yeux que tu souffrais, tu étais triste quand tu me regardais alors j’ai pris la décision de te laisser partir, cela a été la décision la plus difficile à prendre en cette veille de Noël mais je ne voulais pas te voir souffrir, tu me faisais confiance, j’espère avoir pris la bonne décision pour toi…
Aujourd’hui, je te pleure, tu es parti rejoindre Nini, Balou, Freepoem, mais également Titi mon chien, le 2ème Muppet qui est parti juste 15 jours avant toi. Pimpin, le lapin t'a rejoint brusquement le jour de ton incinération le 4 janvier 2018, nous sommes sous le choc... url=https://servimg.com/view/16140807/74]Adieu GARFIELD Photom12[/url]
rl=https://servimg.com/view/16140807/75]Adieu GARFIELD 303_510[/url]
Ce n’est pas un vide que tu laisses dans mon cœur et ma vie, c’est un gouffre, tu me manques énormément, j’aurai voulu te garder un peu plus longtemps mais j’ai bien vu que tu souffrais, tu avais beaucoup maigri en quelques jours, quand j’ai su qu’il n’y avait aucun espoir de guérison, que tu souffrais, j’ai décidé de ne pas m’acharner, tu avais déjà assez souffert alors je t’ai dit au revoir, après une dernière nuit passée dans mes bras. Aujourd'hui, tu me manques tellement que le doute est là et je me demande si je n'aurai pas dû essayer de te garder plus longtemps en augmentant la dose de médicaments ou en tentant l'opération...
Adieu GARFIELD Photom13
Au revoir mon Garfield, Fifield,
Merci pour toutes ces années merveilleuses, ces années de bonheur que tu m’as apportées
Merci pour m’avoir permis de te connaître et pour m’avoir permis de partager 12 ans de ta vie.
Je ne t’oublierai jamais mon bébé, mon cœur.
Céline, ton amie
Revenir en haut Aller en bas
 
Adieu GARFIELD
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» adieu mon Garfield
» Pastel / écaille de tortue
» Adieu ma princesse
» Des nouvelles de Garfield
» garfield n'est pas là ce soir :( :(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association des Chathuttes :: Vous et Nous :: => Hommage.-
Sauter vers: